Repartir du bon pied

REPRISE

Lors de mon dernier RDV, j’ai beaucoup discuté avec mon ostéo – non, en fait il a beaucoup parlé et j’ai beaucoup écouté. Sans vouloir me faire la morale, il m’a mise en garde devant pas mal de choses auxquelles je ne portais pas suffisamment d’attention lors de mes entrainements : ma respiration, le blocage du bas du dos, l’intensité des exercices, etc. Et sur le fait que nous avons tous des corps structurés différemment et donc également des prédispositions à tel ou tel sport ou au contraire aucune prédisposition à certains sports.

Apparemment j’ai donc un bassin de danseuse – monsieur pensait que je faisais de la danse ou de la gymnastique. Autant vous avouer tout de suite que je n’ai fait qu’un trimestre de modern Jazz en CP et que je n’ai pas fait plus de gymnastique en CM1. Je n’ai jamais accroché à ce type d’activité. Moi, j’aimais le roller, le handball, le cross-country, et le sprint… rien de bien joyeux pour mes articulations 😉 Je mens, j’ai également fait quelques années de natation – et bien j’aurais mieux fait de ne pas arrêter, mes muscles profonds (ceux du dos principalement) m’en remercieraient aujourd’hui.

Alors aujourd’hui, je me demande… pour repartir du bon pied, ne vaudrait-il pas mieux repartir de zéro ?

Rassurez-vous, je n’ai pas l’intention de me mettre à la danse classique et de révolutionner complètement ma routine. Cependant, j’envisage de faire les choses différemment. Cette blessure et cet arrêt du sport pendant plus d’un mois m’auront peut-être été bénéfiques. Je dis peut-être, car, pour le moment, je ne peux pas tirer de conclusion. Ce que je peux faire, en revanche, c’est modifier mon comportement face aux sports que je pratique. J’ai envie de prendre soin de mon corps et évoluer en fonction de mon ressenti. Malgré mon côté compétiteur, il faut que je mette de côté la performance pour penser plus à la santé. Mon mental a été construit pour la compétition et avance en mode « No Pain, No Gain ». Malheureusement (ou peut-être pas si malheureux que cela), mon corps, lui, n’est pas construit comme mon mental. Pour être plus imagé, mon mental veut aller le plus vite possible alors que mon corps devrait prendre son temps. Imaginez un peu les difficultés de la cohabitation entre ces deux-là 😉

triptyque

J’ai encore quelques jours devant moi (je ne peux officiellement reprendre le sport qu’à la fin de la semaine) pour songer à ce que je veux faire et à ce que je peux faire parce qu’on ne peut vraiment pas toujours faire ce que l’on veut, malgré l’adage « Quand on veut, on peut ». Oui, en effet, peut-être que l’on peut mais ce n’est pas forcément bon pour notre petit corps chéri, et ce petit corps chéri j’ai envie de le chouchouter pour ne pas me retrouver dans 10 ans à me plaindre d’avoir mal partout… Pour cela, il faut donc que :

  1. Je renforce mes muscles profonds, en reprenant la natation ou en commençant le Pilates – je penche plutôt pour le Pilates.
  2. Je travaille ma respiration pendant l’effort, en décomposant plus les exercices et en réalisant les workout plus lentement pour bien me concentrer sur la respiration et la réalisation de l’exercice. On oublie donc le « As Fast As You Can » et on se concentre sur la qualité du mouvement pour ensuite augmenter la vitesse mais d’abord on travaille et on renforce les bases. Mon idée : recommencer le programme Freeletics à zéro ; ce qui est plus sensé pour moi que de reprendre à la semaine 27 du programme après plus d’1 mois d’arrêt.
  3. Je prenne plus de temps pour m’étirer, en faisant des exercices de stretching et en tenant chaque position le temps qu’il faut même si 2 ou 3 minutes ça peut paraître interminable parfois.

En quelques mots, il faut simplement que j’arrive à prendre conscience de mon corps et que j’arrive à l’écouter. Si j’arrive à faire tout cela, je pense que mon corps me remerciera et j’espère éviter les blessures en course à pied puisque je garde bien sûr toujours en ligne de mire mon objectif de l’année : courir un semi-marathon !

Et vous, avez-vous déjà remis en cause votre pratique sportive suite à une blessure, par exemple ? 

14 réflexions sur “Repartir du bon pied

  1. Gwen dit :

    Héhé, je passe par là également. J’ai cru comprendre qu’il fallait que je me muscle le dos et les abdos histoire que ma colonne vertébrale soit mieux protégée…. (C’est globalement ce que j’ai compris). Du coup je me motive pour aller à la piscine et faire des longueurs de crawl il paraît que ça fait du bien au dos.
    Mais c’est jamais facile de remettre sa pratique en cause et c’est bien que tu y arrives de la sorte.
    Bonne reprise en tout cas, je pense que tu dois avoir hâte!

    J'aime

    • Hollyvia dit :

      haha oui au final quand on écoute un médecin parler, on ne comprend pas tout donc il faut essayer de mettre en pratique ce que l’on a compris ! LOL
      On m’a toujours dit que la natation c’était bon pour le dos donc je suppose que c’est vrai mais je ne sais pas si je sais encore faire du crawl et puis avec ma vue de taupe, il faudrait que je mette des lentilles pour aller faire 2 longueurs et ça m’ennuie d’avance (oui seulement 2 longueurs ^^) !
      J’ai tellement hâte de reprendre que j’en parle tout le temps, à tout le monde… d’ailleurs, pourquoi personne ne me parle depuis ce matin ? 😀

      J'aime

  2. Daddy The Beat dit :

    Hello. J’écoute mon corps mais ce n’est pas pour cela que je suis hyper précis et délicat dans ma pratique. Il y a cette part de souffrance qui n’est pas malsaine. Le tout c’est de bien faire attention à la récupération, mais pas que. Bosser à une intensité qui correspond à son niveau c’est important aussi.Il y a des gens qui courent très longtemps sans se déglinguer les articulations. Encore faut-il pouvoir/savoir mesurer ça.

    J'aime

    • Hollyvia dit :

      Merci Daddy d’être passé sur le blog 😉 Mon problème c’est la récupération, je n’y fais pas assez attention justement… comme j’ai toujours eu l’habitude de faire du sport et que je n’ai jamais vraiment eu de soucis de blessures (à part des trucs violents au handball mais rien à voir avec la récupération ^^)… mais là je dois commencer à vieillir, mon corps il a besoin que je prenne soin de lui (je l’entends qui me supplie ^^)

      J'aime

  3. Laura dit :

    Les étirements, j’en suis venue à penser que presque tout repose sur ça… Depuis que mon ostéo m’a montré justement les positions de stretching les plus adaptées à ma morphologie, et depuis qu’effectivement je prends le temps de les tenir (je n’aurais jamais cru que c’était utile de s’étirer le psoas au moins 4 minutes, 3 fois par semaine), j’ai beaucoup moins de douleurs diverses…
    Ce temps est précieux, prends-le!

    J'aime

    • Hollyvia dit :

      J’ai toujours été mauvaise élève sur les étirements… dès que ça tire un peu, je me dis que c’est bon ^^ Erreur fatale ! Je crois que j’ai bien compris maintenant… y a plus qu’à mettre en pratique maintenant 😉

      J'aime

  4. Pissenlit de lune dit :

    As tu essayé le yoga? Cela contribue aux 3 points que tu cites.
    J’étais rébarbative au yoga n’ayant assisté qu’a des cours trop axé spiritualité et tout le tintouin mais j’ai trouvé un yoga qui me plait et qui me fait du bien, du yoga vinyasa. C’est un yoga dynamique axé sur l’enchaînement de postures et la respiration.Si tu es sur Paris essaies un des cours gratuit de Lole.

    J'aime

    • Hollyvia dit :

      Justement, je vais tester le yoga lundi prochain dans le studio près de chez moi. C’est un cours de Yoga Tonique, je ne sais pas du tout à quoi m’attendre 😉 Mais je voulais qqch qui bouge parce que comme tu dis, le côté spirituel ça me branche pas plus que ça. Je vais regarder ce que propose Lole aussi – je bosse sur Paris donc ça pourrait être sympa d’aller essayer 🙂

      J'aime

  5. OnlagGirl dit :

    Bonne reprise!
    On m’a récemment dit que je faisais une forte allergie aux acariens et on m’a mise sous un traitement pour l’asthme qui en découlait de cette allergie. J’ai enfin compris que j’avais le souffle bien trop court pour faire des efforts dans la durée. J’avoue je n’ai jamais voulu courir un semi-marathon mais bon ça m’a foutu un peu le moral en mine (j’admire les fille qui arrive à faire des run de 1h sans rien lacher. je carressais l’espoir d’essayer de faire ça mais on va contenter des petites sorties où je cours 10 minutes et je marche les autre 20 minutes). Mais j’avoue avoir un penchant pour les longues randonnées de 8 heures. Mes débuts ont été compliqué, réapprendre à respirer (le traitement est efficace mais je ne respire toujours pas assez bien) et surtout à m’arrêter quand l’air se faisait insuffisant. Tu te sens un peu nul à ce moment là. Tu t’en veux un peu mais bon d’un moment tu te dis que tu es comme ça et faut vivre avec. Comme tu el dis, je le sais maintenant maintenant on adapte et on écoute surtout ce que le corps a à me dire.
    Bonne continuation !

    J'aime

    • Hollyvia dit :

      Merci 🙂 Bon courage à toi. C’est difficile de s’entendre dire qu’on ne pourra pas faire qqch qui nous faisait envie mais au fond cela ne sert à rien de s’apitoyer sur son sort, c’est du temps perdu pour essayer une autre activité qui nous fera sûrement du bien ! Bonne continuation à toi aussi 🙂

      Aimé par 1 personne

  6. Ju dit :

    J’ai une discopathie dégénérative..mes disques disparaissent lentement et donc il faut absolument que je me muscle. La course a pied est bien entendu deconseillée, mais elle m aide tellement a me sentir mieux..degoutée, mais je vais devoir aussi trouver d autres alternatives plus douces pour mon dos
    courage

    J'aime

    • Hollyvia dit :

      J’ai mal rien qu’à lire ton commentaire ! Ce n’est vraiment pas facile d’abandonner un sport que l’on aime et qui nous fait du bien mais je suis sûre que tu trouveras une autre alternative : natation ? pilates ? yoga ? gym douce ? (non la gym douce n’est pas que pour les mamies ^^)

      J'aime

  7. loutnn dit :

    Pour répondre à ta question, oui, car je me suis blessée cet été, et après l’arrêt forcé, je vois les choses différemment. Je crois que j’ai voulu aller trop vite: plus je voyais mes progrès – et je trouve qu’en running les progrès sont rapides – plus je voulais en faire de nouveaux ! Résultat: tendinite ! Je me dis maintenant qu’en renforçant plus mes bases, je pourrai mieux progresser, même si c’est un peu plus long 🙂 Mais c’est parfois dur, surtout quand la tête veut forcer le corps à aller plus vite… Sinon, j’ai fait du Pilates l’an dernier, et j’avais beaucoup aimé ! Je pense que c’est un super complément au running en tout cas 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s