L’île mystérieuse – Jules Verne

Je reviens enfin sur le blog après une pause rédactionnelle dû à mon travail pour lequel je passe beaucoup de temps à rédiger en ce moment et qui donc (é)puise toute mon imagination 🙂 Je profite que le mois de janvier ne soit pas encore achevé pour vous souhaiter à toutes et tous une merveilleuse année 2016 en espérant qu’elle vous apporte l’équilibre et le bonheur ❤

wp-1453546477559.jpg

L’année commence comme s’est terminée la précédente, c’est-à-dire avec beaucoup beaucoup de lecture… avec l’allongement de mon trajet en train quotidien, je profite pour lire encore plus (il faut bien y voir du positif). Après avoir lu « Paris est une fête » d’Ernest Hemingway, je me suis attaquée aux 826 pages de « L’île mystérieuse » de Jules Verne, pour l’édition de Janvier du #clublectureMS.

clublecturems-janvier

Présentation de l’éditeur

L’Île mystérieuse est un roman de Jules Verne, paru en 1875. Au cours de la guerre de Sécession, cinq Nordistes : l’ingénieur Cyrus Smith et son chien Top, le reporter Gédéon Spilett, le Noir Nab, le marin Pencroff et le jeune Harbert, prisonniers des troupes séparatistes, se sont enfuis en ballon. Pris dans la tempête, ils échouent sur une île déserte, en plein océan Pacifique. Ingénieux, persévérants, les cinq compagnons, pourtant privés de tout, ne tardent pas à s’organiser, à vivre presque normalement. D’ailleurs, l’île, qu’ils baptisent du nom de Lincoln, offre des ressources admirables et tout à fait inattendues. Mais une série de faits inexplicables, des coïncidences troublantes les obligent à croire à la présence d’une puissance mystérieuse qui les épie sans cesse et conduit leur destinée, leur imposant sa volonté par des voies détournées, intervenant pour les sauver aux moments critiques…

Eh bien, Monsieur Cyrus, par où allons-nous commencer? Demanda le lendemain matin Pencroft à l’ingénieur.
– Par le commencement, répondit Cyrus Smith.

Ce livre m’a beaucoup fait pensé au roman d’Irène Frain « Les naufragés de l’île Tromelin » qui fait partie de mes romans favoris. J’ai adoré retrouver cet univers de naufragés livrés à eux mêmes sur une île déserte. J’avoue que quand Victoria (Mango & Salt) a annoncé le résultat du vote pour le club de lecture de janvier, j’ai failli passer mon tour pour cette fois et puis comme tous les Jules Verne sont maintenant dans le domaine public et que je lis sur Kindle, je me suis dit que je ne perdais rien à commencer la lecture. Encore une bonne idée que j’ai eu puisque je n’ai pas lâcher le roman pendant 10 jours. Je n’attendais qu’une chose c’était d’être dans le train pour retrouver les 5 naufragés et leurs aventures. J’avais peur des longues descriptions mais finalement même les monologues de Cyrus Smith sur la physique et la chimie sont passionnants.

J’étais dans la justice et dans le droit, ajouta-t-il. J’ai fait partout le bien que j’ai pu, et aussi le mal que j’ai dû. Toute justice n’est pas dans le pardon !

Je ne peux que vous conseiller de vous procurer ce livre (version électronique gratuite). Je vous promets un merveilleux voyage au milieu du Pacifique !

Si vous l’avez déjà lu, je serais ravie de connaître votre avis sur cette histoire qui m’a tant touchée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s